6 juillet 2013 - Fête du port


6e fête du port

 

En musique, ça a été ça !

 

Pour la 6e année consécutive, la Société de Développement du Pont a fait la fête à son port. Le 6 juillet, cette joyeuse godaille a été marquée du sceau lacustre et festif qui a fait ces preuves lors de 5 premières éditions. Aucune raison donc de ne pas remettre la féra et le pédalo au centre des réjouissances.

Celles-ci ont débuté en fin de matinée avec la traditionnelle aubade de L’Echo des Forêts venu taquiner les notes sous un beau soleil. Cet exercice aussi entrainant que transpirant a ouvert la partie dite officielle de la manifestation.

Courte et résolument décontractée, cette petite parenthèse a vu le président de la SDP, Michel Jossevel, rappeler que les places d’amarrage de la baie du Pont étaient désormais gérées par la commune. En charge de ce pan des activités de la SDP jusqu’à l’an dernier, Jean-Pierre Golay et Daniel Lehmann ont été comme il se doit vivement remercier pour le travail effectué avant que monsieur le Président ne passe la parole au municipal de L’Abbaye Laurent Nydegger pour son message de bienvenue.

Ces sympathiques digressions servies avec le sourire ont sans conteste ouvert l’appétit des villageois rassemblés sous les tonnelles.

Certes, un tantinet moins nombreux que lors de la précédente édition, les convives se sont chargés d’engloutir une très grande partie de 30 kilos de filets de féras concoctés par Olivier Rochat et Christophe Bonny. Secondés par une équipe de cuisine comme à son habitude au top, les deux spécialistes incontestés de la friture ont ainsi préparé près de 150 assiettes avec une maestria remarquable.

Cette débonnaire agape ne saurait cependant éluder les différents épisodes sportifs qui ont ponctué cette 6e fête du port; à commencer par les passages des adeptes de la marche et des foulées musclées prêts à suer pour rallier  le Sentier à l’occasion du Tour du Lac. Ces louables efforts ont été comme il se doit largement applaudis par des convives, l’on s’en doute, plus enclins à faire la sieste qu’à crapaüter sous les ardents rayons de Jean Rosset.

Cela étant, les plus courageux d’entre eux se sont attaqué, dans un premier temps, à un épuisant lâché de ballons avant de se relaxer à l’occasion de l’incontournable course de pédalo. Ou l’inverse…

Munis de différents flacons et récipients histoire d’éviter la déshydratation, les plus rapides ont effectué, plus ou moins sans encombre, le tour du radeau en un temps record, accédant ainsi de droit aux finales. Quant aux autres, ils se sont littéralement mouillés pour la bonne cause.

A noter encore qu’une fois la fraicheur du soir retrouvée, bon nombre d’entre eux ont fait un sort aux derniers kilos de poiscaille et à moult saucisses avant de retrouver les bras de Morphée pour une courte nuit. Que du bonheur!

 

Alex Charmey, Feuille d'Avis de la Vallée de Joux, parution du 18 juillet 2013

 

Résultats de la course de pédalos

 

1. Dom Poncet

2. Tintin Boys

3. Les Nuls du Pédalo

4. Les Fatals Combiers

5. Les SDPeurs

6. Les Winners

7. Les Bouffons

8. EDF