11 février 2012 - Course de luge


Bobeurs et lugeurs glaglatent au Pont

SPORT EXTREME

 

La traditionnelle course de luge organisée par la Société de développement du Pont a retrouvé samedi dernier les pentes jouxtant l’ancienne clinique Bircher. Malgré d’excellentes conditions d’enneigement, seule une quinzaine de participants ont osé braver un froid de canard et effectuer deux manches avant de finir congelés. Téméraire et très vivifiant.

 

On savait les membres de la SDP très tenaces. Pour avoir orchestré des concours d’engins glissants non identifiés sur une vague pellicule d'or blanc (voir la mouture 2011 dans notre édition du 19 mars), ceux-ci ont déjà prouvé qu’ils n’avaient peur de rien.

 

Partant de juste principe que «Quand c’est couvert de blanc, ça glisse», ils n’ont donc pas hésité à affronter les conditions pour le moins hivernales de cette riante journée du 11 février. Une bise à décorner les bœufs est cependant venue stopper net toute tentative de montage d’infrastructures. Adieu tonnelle, parasol et autre cantine susceptible de finir écrabouillés sur le lac gelé et que fouette le petit air frais de notre beau Jura!

 

C’est par conséquent transformé en yéti et le pif virant au bleu que lesdits organisateurs ont lancé les hostilités en début d’après-midi. Un véritable défi que seuls de solides autochtones s’aventurent à relever les orteils recroquevillés dans trop paires de chaussettes…

 

Ipso Facto, que dire, dans pareilles conditions, des quelques courageux qui ont répondu à l’appel de cette glissade en milieu extrême. Déjà à la limite de la congélation avant d’avoir enfourché leur monture, ils furent dix-sept exactement à s’élancer à deux reprises sur le tracé partant du Mont du Lac. Et que je glaglatasse à tout va!

 

Bouts de choux avec maman, joyeux loupiots, ados en folie et insouciants adultes ont littéralement fait la paire dans les six catégories représentées.

 

Si tous les participants ont rejoint sains et saufs l’arrivée située quelques centaines de mètres plus bas (une course de luge s’effectue dans le sens de la descente, ndrl), ce fut cependant à la limite de l’hypothermie.

 

Adeptes des bons vieux remèdes, compétiteurs et organisateurs n’eurent plus dès lors qu’à lutter contre ce mal insidieux à grand renfort de boissons chaudes et vitaminées.

 

Ceci fait et ses pénates regagnés histoire d’enlever quelques couches, tout ce joli monde a retrouver, quelques heures plus tard, la Grande salle pour la remise des prix et les incontournables photos de presse.

 

Une fois immortalisés ces instants de gloire éphémère, place fut laissée à la tout aussi traditionnelle raclette. Une agape menée avec virtuosité et détermination par une équipe de spécialistes au top de leur forme. Chaud devant!

Profitant de la maestria de la SDP et faisant fi du froid extrinsèque, une bonne soixantaine de personnes ont ainsi retroussé leur manche pour faire un sort à moult kilos de fromton et écluser autant de carafons. On n’en dira pas plus…

 

Alex Charmey, Feuille d'Avis de la Vallée de Joux, parution du 16 février 2012

 

 

Résultats par catégorie

 

0-6 ans - accompagné d'un adulte

Mi-parcours

1er - Vuilleumier Julie et sa maman, Le Pont, 47'’72

Parcours entier

1er - Clerc Gastien et sa maman, Le Pont, 54'’16

2e - Autissier Tassili et sa maman, Le Pont, 58'’92

 

6-10 ans - garçons

1er - Tripet Quentin, Le Pont, 34'’97

2e - Rochat Alexandre, Le Pont, 36'’51

 

11-16 ans - garçons

1er - Favre Nicolas, Le Pont, 37'’96

2e - Bruhlmann Mathias, Le Lieu, 52'’23

3e - Bonny Damien, Le Pont, 55'’96

 

11-16 ans - filles

1er - Jossevel Melody, Le Pont, 36'’76

 

Adultes

1er - Jossevel Michel, Le Pont, 48'’90

2e - Jossevel Joel, Le Pont, 55'’37

 

Humoristique

1er - Les Tricolores (Audrey Favre, Claudia Rochat et Mégane Golay), Le Pont, 3’ 54‘’