8 février 2013 - Course de luge


Photos : et de un...

 

...et de deux...

 

...et de trois !

 

Glisse – Bobs et luges à l'assaut des pentes du Pont

 

Organisée par la Société de Développement du Pont, la traditionnelle course de luge a retrouvé samedi dernier les pentes jouxtant l’ancienne clinique Bircher. De quoi réjouir petits et grands embarqués dans des glissades et dérapages forcés sur une neige poudreuse, mais peu porteuse. Rigolo et vivifiant.

 

C’est par un temps changeant et sous d’intempestives giboulées que les quelque 40 concurrents inscrits à ce sympathique concours ont attaqué la descente en début d’après-midi. Des conditions parfaitement acceptables et qui ne tranchaient en rien avec l’ambiance régnant sur la ligne d’arrivée.

 

Nettement moins nombreux que les lugeurs, les spectateurs se sont cantonnés au bas de la piste, renonçant à se ruer sur un becquet pour le moins raide et pénible à gravir. Ce manque d’audace a cependant été largement compensé par l’énergie déployée afin d’éviter une déshydratation menaçante à coups de thés chauds.

 

Encouragés donc par des supporters au mieux de leur forme, les compétiteurs engagés dans les sept catégories ont dévalé dévers, virages et lignes droites avec conviction. Difficiles à diriger, quelques zinzins ont donné du fil à retordre à des pilotes parfois loin de maîtriser tout l’art de la glisse en terrain mou. Les fameuses luges «Davos», chères à nos anciens, ne sont, quant à elles, pas parvenues à rivaliser avec des traînes-sauvages de dernière génération. De même pour le seul bobo en course (un vrai, en bois,

avec un volant!).

 

Au vu de ces conditions d’enneigement, c’est donc en toute logique que les engins bénéficiant d’une grande surface de portance ont tiré leur épingle du jeu. Comme quoi le choix du bob s’est avéré primordial en cet an de grâce 2013.

 

Ces petites considérations techniques prises en compte, les meilleurs, serrant les virages à la corde et fonçant la tête dans le guidon, ont réglé la chose en un peu moins d’une minute, le temps scratch revenant à Alexandre Rochat en 48 secondes et quelques poussières.

 

Pour d’autres, le parcours a été nettement plus hasardeux. Slalomant en touristes entre piste, bordure et grosse neige, tentant de rester sur leurs engins, il leur a fallu un certain temps (voire un temps certain) pour franchir la ligne salvatrice.

 

Ceci étant, le côté burlesque l’a franchement emporté sur la performance pure et c’est sains et saufs, quoique légèrement poudrés, que lugeurs, bobeurs et autres avaleurs de pente ont bouclé les deux rounds de cette originale compétition.

 

Cheville ouvrière en la matière, Michel Jossevel, heureux président de la SDP, ne cachait pas sa satisfaction à l’issue de ce joyeux moment d’humour convivial. Fort content d’avoir pu offrir à ces condisciples ce concours de haut vol, il a poursuivi son sacerdoce avec la remise des prix et l’incontournable raclette.

 

Une agape fondante qui a réuni une nouvelle fois une cinquantaine de villageois dont quelques as des OGNI (Objet glissant non identifié) à la Grande salle. Chaud devant!

 

Alex Charmey, Feuille d'Avis de la Vallée de Joux, parution du 14 février 2013

 

Résultats

Télécharger

Télécharger
course_de_luge_2013_resultats.pdf
Document Adobe Acrobat 53.3 KB