15 décembre 2012 - Noël villageois


Le Père Noël accoste au Pont

Coutumière des événements festifs, la Société de Développement du Pont a orchestré, samedi dernier, son 4e Noël villageois.

 

Lancé en 1997 par les commerçants de la Saint-Trop combière, l’organisation de cette chaleureuse manifestation a été reprise en 2008 par l’auguste guilde en charge de l’animation du bourg.

 

Concocté à l’intention tant des bambins que de leurs géniteurs, ce petit réveillon a réuni un nombre record de citoyens du Pont et des environs. Gracieusement offertes, crêpes, délicieuse soupe aux légumes et boissons diverses ont fait patienter tout ce joli monde avant l’arrivée du père Noël.

 

Habituellement assumée par un célèbre animateur de notre télévision locale, voir par un illustre municipal de L’Abbaye et spécialiste, s’il en est, de la distribution de cornets, l’incarnation de cette imagerie populaire a été endossée, cette année, par Jean-Claude Golay. Bien connu en Terre combière, ce Moudonnois, chauffeur poids lourd dans le civil, a fait le déplacement de la Broye avec son pote, le Père Fouettard.

 

Quant à l’incontournable compagnon à quatre pattes du légendaire personnage à barbe blanche, il a été une nouvelle fois, déniché au Lieu. Les deux ânes appartenant à Monique Frei, qui ont remplacé le poney de l’Impasse du Loup l’an dernier, n’ont eu, de fait, aucune peine à retrouver le chemin de la Grande salle.

 

Une fois, friandises et encouragements distribués, Michel Jossevel, heureux président de la SDP, a procédé à la proclamation des résultats du concours de décoration du sapin. Du coup, les bambins ayant participé à ce rafraichissant challenge artistique ont tous été unanimement déclarés vainqueurs et tous se sont vu remettre un cadeau amplement mérité.

 

Cette judicieuse façon de récompenser les créateurs de ces fantaisies enfantines n’a pu que plaire à des parents qui ont su stimuler leur progéniture. Non content d’avoir décoré le sapin, petits et grands n’ont pas manqué de prolonger ce chaleureux moment et ainsi de remercier la Société de Développement d’avoir si bien fait les choses.

 

Alex Charmey, Feuille d'Avis de la Vallée de Joux, parution du 15 décembre 2012