30 juin 2012 - 5e fête du port


La Saint-Troph combière honore son port

Pour la 5e année consécutive, la Société de Développement du Pont (SDP) a fait la fête à son port. Le 1er juillet, cette joyeuse godaille a été marquée du sceau lacustre et festif qui a fait ces preuves lors de 4 premières éditions. Aucune raison donc de ne pas remettre la féra et le pédalo au centre des réjouissances.

 

Celles-ci ont débuté en fin de matinée avec la traditionnelle aubade de L’Echo des Forêts venu taquiner les notes sous un soleil de plomb. Cet exercice aussi entrainant que transpirant a ouvert la partie dite officielle de la manifestation.

 

Courte et résolument décontractée, cette petite parenthèse a vu le président de la SDP, Michel Jossevel, souhaiter la bienvenue aux festivaliers, puis passer la parole au syndic de L’Abbaye Gabriel Gay, venu en voisin fêter l’événement.

 

«Nous vivons déjà la 5e fête du port Pont-Charbonnières. Vous auriez pu croire qu'il s'agissait d'une bénichon, mais ce n'est pas dans ce registre qu'il faut chercher», a fait remarquer d’entrée de jeu, ce dernier avant de parler du lac.

 

«Observons plutôt le niveau des eaux ... ou nous pourrions aussi nous informer des actualités régionales sur l'indispensable média de référence qu'est la Feuille d'Avis de la Vallée de Joux. Mesdames et messieurs, le niveau des lacs est normal selon certains professionnels et trop haut selon d'autres personnes bien intentionnées. Dès lors, il semblerait que les besoins des pêcheurs et des touristes ne soient pas identiques. Mais qu'importe, aujourd'hui nous fêtons ce port, cette baie avec le produit de ces 140 milliards de litres de liquide.», a-t-il poursuivi en parfait connaisseur des particularismes combiers.

 

Ces sympathiques digressions servies avec le sourire et les compliments d’usage ont sans conteste ouvert l’appétit de tous les villageois qui avaient osé braver les températures caniculaires pour se rassembler sous les tonnelles.

 

Certes, nettement moins nombreux que lors des précédentes éditions (et pour cause!), les convives se sont chargés d’engloutir une grande partie de 30 kilos de filets de féras concoctés par les spécialistes de la friture emmenés par Yves Rochat tandis que les loupiots profitaient des jeux mis gracieusement à leur disposition.

 

Cette débonnaire agape ne saurait cependant éluder les différents épisodes sportifs qui ont ponctué cette 5e fête du port. Comme l’a fait remarquer très judicieusement Gabriel Gay quelque temps auparavant «la barque que l’on laisse à quai n’apprend pas à naviguer».

 

Le club d’aviron de la Vallée de Joux s’étant proposé pour animer la rade par quelques démonstrations, ils ne leur restaient qu’à illustrer cette citation par de vigoureux coups de rames. Chose qu’ils firent à plusieurs reprises et de façon fort convaincante.

 

Dans un tout autre registre, les passages des adeptes de la marche et des foulées musclées prêts à suer pour rallier le Sentier à l’occasion du Tour du Lac ne sont pas passés inaperçus Ces louables efforts ont été comme il se doit largement applaudis par des convives, l’on s’en doute, plus enclins à faire la sieste qu’à crapaüter sous les ardents rayons de Jean Rosset.

 

Cela étant, les plus sportifs d’entre eux se sont attaqué, dans un premier temps, à un épuisant lâché de ballons avant de se relaxer à l’occasion de l’incontournable course de pédalo. Munis de différents flacons histoire d’éviter la déshydratation, les plus rapides ont effectué, plus ou moins sans encombre, le tour du radeau en un temps record, accédant ainsi de droit aux finales. Quant aux autres, ils ont littéralement transpiré pour la bonne cause.

 

A noter encore qu’une fois la fraîcheur revenue, bon nombre d’entre eux ont fait un sort aux derniers kilos de poiscaille et à moult saucisses avant de regarder le ciel se faire résolument menaçant.

 

«Va pleuvoir», ont prévenu les plus perspicaces. « Ah, bon!», ont répondu les moins loquaces.

 

Ces judicieux propos et quelques décis supplémentaires ont mis un terme à cette 5e édition de la fête du port. Que du bonheur!

 

Alex Charmey, Feuille d'Avis de la Vallée de Joux, parution du 5 juillet 2012

 

 

Résultats de la course de pédalos

 

1. Rose Bonbon

2. Les Férateux

3. Les Ribouldingues et Les Ginis - Exæquo

5. CAVJ 3

6. Echos des Forêts 1

7. CAVJ 2

8. Cavj 1

9. Echos des Forêts 2

10. One man show

11. Le gars aux 3 filles

12. Bonny et Cie